Journal de Rockwell #23 – The Island

ark france

Edmund Rockwell a écrit :

Après de longues délibérations, j’ai décidé d’accepter l’offre de Mister Nerva. Certes, la Nouvelle Légion n’est pas aimée par la plupart des autres tribus, mais Charlemagne était-il aimé de ses ennemis ? Si mes études doivent continuer, je dois être du bon côté de l’histoire.

Dans le cadre de notre accord, je devrai voyager avec Mister Nerva pendant un certain temps et attendre que la Nouvelle Légion se soit occupée de quelques petites questions de politique étrangère pour pouvoir étudier les obélisques. J’ai donc laissé le Manoir Rockwell entre les mains d’Isabelle. Elle en prendra grand soin, j’en suis sûr.

En avant vers de nouvelles contrées ! Excelsior !

 

Journal de Rockwell #24 – The Island

ark france

Edmund Rockwell a écrit :

Je l’admets, j’ai été prudent avec Mister Nerva quant à la vraie nature des obélisques. En tant que militaire, les obélisques lui seraient naturellement plus utiles si ils étaient une sorte d’arme, et je me suis assuré de faire allusion à cette possibilité de temps en temps.

Ce n’est pas comme si je mentais à mon hôte. Après tout, je n’ai aucune preuve que les obélisques pourraient être armés, tout comme je n’ai aucune preuve du contraire. Leur usage est totalement théorique à ce stade, mais si déformer ces théories peut convaincre Mister Nerva de se mettre en route vers les obélisques plus tôt, alors ainsi soit-il.

 

Journal de Rockwell #25 – The Island

ark france

Edmund Rockwell a écrit :

La Nouvelle Légion est enfin en marche et ce n’est pas trop tôt ! Mister Nerva dirige sa tribu exceptionnellement bien, mais leur camp est positivement spartiate. Je ne pense pas avoir vu un seul élément de décor ! Cela m’a certainement fait manquer le confort du Manoir Rockwell.

En tout cas, nous sommes apparemment à la poursuite d’une « Reine des Bêtes » barbare. Selon les hommes, elle se régale de la chair de ses ennemis aux côtés de son armée de monstres. Horrible ! Mister Nerva est convaincu qu’elle se dirige vers un obélisque, mais je ne vois aucune raison de s’inquiéter. Aucun païen ne peut espérer découvrir ses secrets, et certainement pas seul.

 

Journal de Rockwell #26 – The Island

ark france

Edmund Rockwell a écrit :

Je suis absolument stupéfait ! Choqué ! Sidéré !

Pourquoi diable Miss Walker investiguait-elle au côté d’une femme aussi sauvage, et sans m’en aviser d’abord ? Avait-elle l’intention de découvrir leurs secrets derrière mon dos et de les garder pour elle ? Quel toupet ! Quelle audace ! Après l’avoir traité avec autant de respect et de courtoisie.

Malheureusement pour elle, Sir Edmund Rockwell a toujours une longueur d’avance sur ses rivaux. Grâce à mon partenariat à mon partenariat avec Mister Nerva, je vais pouvoir combiner les bribes de connaissances qu’elle a sur les obélisques avec mes propres découvertes, et elle n’en sera pas plus maline. Puisqu’elle est confinée dans une cage, je peux tout à fait garder ma présence cachée d’elle !

 

Journal de Rockwell #27 – The Island

ark france

Edmund Rockwell a écrit :

Avant d’arriver sur cette île, l’idée d’un dispositif transportant instantanément une personne d’un endroit à un autre m’aurait paru comme d’absolues balivernes. Et pourtant, c’est exactement ce que semblent faire ces étranges plates-formes sous les obélisques. Surprenant !

Oui, oui, il y avait un dragon de l’autre côté. Je suis sûr que Mister Nerva et ses hommes ont livré une bataille héroïque, mais découvrir une autre bête baveuse est trivial en comparaison. Imaginez ! On pourrait aller d’un bout à l’autre du globe en un clin d’œil et je parie que les obélisques sont capables de bien d’autres merveilles !

Je dois en savoir plus, il le faut !

 

Journal de Rockwell #28 – The Island

ark france

Edmund Rockwell a écrit :

J’en ai plus qu’assez de l’impatience de Mister Nerva. Je n’ai quasiment pas eu de temps pour étudier les obélisques avant que nous ne nous remettions en route pour cette grotte que Miss Walker a mentionnée.

Je me demande, pense-t-il qu’elle en connait plus que moi sur les obélisques ? Absurdité ! N’importe quel imbécile pourrait voir que je suis le scientifique supérieur. D’ailleurs, je suis son conseiller officiel alors qu’elle est sa prisonnière. Elle n’est même pas au courant de ma présence.

Néanmoins, je me sens obligé de prouver ma trempe de scientifique. Peu importe ce qu’il y a dans cette cave, je dois absolument être celui qui découvre son usage. Les mystères des obélisques sont à moi, pas à Miss Walker, ni même à Mister Nerva.

 

Journal de Rockwell #29 – The Island

ark france

Edmund Rockwell a écrit :

De toute ma vie, je n’ai jamais vu une vue si magnifique ! Mister Nerva peut bien déplorer la perte de ses hommes, je les sacrifierai mille fois pour être témoin d’une telle majesté !

Je n’ai jamais vu un ciel nocturne si beau, et ma parole, le métal exquis dont cet endroit est fait ! Cela me rappelle le matériau qui forme les obélisques, mais en quelque sorte plus… vivant. Les murs de cet endroit semblent emplis de puissance et de possibilité. Si je pouvais trouver une partie abîmée pour avoir un échantillon, je le ferais, mais tout ce complexe a été savamment entretenu.

Je dois trouver plus d’informations sur ce matériau. Peut-être qu’une de ces consoles aura quelque chose que je pourrais utiliser. Je ne suis pas familier avec la technologie, mais je suis persuadé qu’un scientifique de mon calibre pourrait en tirer quelque chose avec un peu de doigté instruit.

Un grand merci a Dibolic pour ces traductions !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here