Aller au contenu
Par Shadow

Heure de sortie d'Extinction sur Console, taille de la mise à jour et transfert

ARK: Extinction sera disponible ce soir (13/11/18) vers 19h (heure de Paris) sur Xbox et PS4 ! Nous nous attendons à ce que le téléchargement sur la Xbox soit d'environ 20 Go pour le jeu de base et de 9 Go pour le pack d'extension. Nous n'avons pas actuellement d'estimation pour PS4, mais elles sont généralement un peu plus petites que pour Xbox.
Au lancement, vous pourrez transférer votre personnage existant de votre serveur actuel vers Extinction. Vous ne pourrez pas transférer d'objet ou de dino apprivoisé. Vous pouvez cependant transférer des personnages, des objets et des créatures apprivoisées d'extinction sur d'autres cartes. Si vous étiez déjà là pour la sortie de Scorched Earth ou d'Aberration, il s'agit exactement du même processus que ces serveurs.
Il n'y a aucun engramme caché sur Extinction comme lors du lancement d'Aberration, ce qui signifie que des choses telles que les téléporteurs Tek sont autorisées. Les créatures volantes sont également activées sur Extinction.
Nous allons d'abord introduire les serveurs d'extinction nord-américains et européens. Nous allons publier un premier lot de serveurs et nous mettrons en ligne plus de serveurs si besoin. Veuillez patienter pendant cette période. Les serveurs seront d'une capacité standard de 70 joueurs. Extinction sera inclus dans tous les clusters CrossARK (sauf «TheHundred»), ainsi que sur les serveurs Conquest et Small Tribes. Extinction ne sera pas prise en charge dans le Primitive Plus lors du lancement, mais nous envisagerons d'y jeter un œil ultérieurement. Extinction n'aura pas non plus les serveurs NoTek / NTek-NoTaming, Primitive ou TheHundred pour ceux qui jouent actuellement sur ces sous-ensembles de modes de jeu. Le réseau Legacy aura quelques serveurs, mais ils seront peu nombreux.
Restez à l'écoute de notre compte Twitter pour obtenir les informations les plus récentes sur les serveurs officiels d'Extinction actuellement en ligne, mais ils seront disponibles dès que le pack d'extension sera disponible en téléchargement. Sachez qu'ils seront en ligne d'abord sur Xbox, suivie de près par la PS4.
Remarque importante : Le jeu solo sur PS4 se lancera avec un bug sur les veines d'élément pouvant entraîner la suppression de structures construit dans la zone d'une veine. Cela devrait être corrigé mercredi. Les autres maps/consoles ne seront pas affectées. Les versions Console restent une semaine en retard sur la version PC, ce qui signifie qu'elles ne se lanceront pas avec les modifications apportées dans la v286.103. La version de Windows 10 peut être légèrement retardée, mais nous vous fournirons des informations complémentaires à ce sujet.
Stream de lancement sur console :
Josh et Jen diffuseront un extrait du jeu Extinction sur l'Xbox One X vers 21h ce sera deux heures après la mise en ligne des mises à jour sur PS4 et Xbox. Rejoignez-nous sur notre chaîne Twitch pour un gameplay et une discussion décontractée avec les développeurs !
Promotions


En savoir plus…
Par Shadow

ARK: Extinction maintenant disponible !

Terminez votre voyage à travers les mondes de ARK dans «Extinction», où l’histoire a commencé et se termine: sur la Terre elle-même ! Une planète infestée d'élément et regorgeant de créatures fantastiques à la fois organiques et technologiques, la Terre détient à la fois les secrets du passé et les clés de son salut. En tant que vétéran survivant qui a vaincu tous les obstacles précédents, votre ultime défi vous attend: pouvez-vous vaincre les gigantesques Titans errants qui dominent la planète et terminer le cycle de ARK pour sauver l'avenir de la Terre ?

ARK: Extinction est une toute nouvelle carte qui promet d’offrir le point culminant tant attendu de l’histoire de ARK, en revenant au début et à la fin de l’histoire ! Visitez le monde en ruines qui regorge de créatures corrompues par des éléments, parcourez la terre à la recherche d'orbital drop , apprivoisez des créatures exotiques et construisez un Mek assez puissant pour vaincre les titans immenses qui dominent la terre.


La terre était autrefois un monde luxuriant et florissant est maintenant devenu corrompue, hostile et désolée. Aventurez-vous dans le paysage diversifié où les ruines d’une civilisation passée révèlent des indices sur la disparition de la Terre ainsi que les clés pour raviver son avenir. Au cœur de ce terrain sombre et sinistre se trouve une métropole technologique déserte, envahie par la végétation, qui se dresse au milieu des déchets. Découvrez et explorez des micro-biosphères, longtemps abandonnées, qui ont servi de premiers prototypes aux ARK d'aujourd'hui.


Capturez, apprivoisez et fabriquez des types de créatures organiques et mécaniques puissants et inhabituels différents de tout ce que vous avez déjà vu dans l'univers d'ARK. Augmentez la conscience de la situation en pilotant et en contrôlant les drones de surveillance robotiques. Récoltez des ressources précieuses en apprivoisant et en alimentant des machines de transmutation organiques. Atteignez de nouveaux sommets et des endroits éloignés en grimpant et en vous téléportant avec le robot de sécurité ultime. Assurez votre survie en construisant et en pilotant votre propre robot de bataille personnalisable : Le Mek !


Assurez la maîtrise de ce monde délaissé avec de nombreux objets d'artisanat nouveaux et exotiques. Gardez vos créatures là où vous le souhaitez avec une laisse de créature, utilisez des outils de taxidermie pour améliorer votre décor avec des trophées parmi vos exploits les plus mémorables, enjambez et traversez des zones jamais atteintes avec un pont Tek, stockez et conservez votre créature préférée des Cryopods pour une utilisation ultérieure, utilisez des grenades à gravité Tek pour attirer ou repousser les ennemis à votre avantage et transportez de manière autonome le butin de votre base avec une caisse de livraison aéroportée !



Alors que l'élément sévit sur la Terre, corrompant et mutilant tout ce qu'il touche, les survivants doivent être préparés aux défis uniques alimentés par ces événements cataclysmiques. Engagez-vous dans des batailles épiques aux proportions titanesques lorsque vous rencontrerez les colossaux Titans qui font de cette planète hostile le prédateur ultime. Parcourez les terres à la recherche de supply drop orbital et protégez la précieuse cargaison qu’elles contiennent tout en repoussant une attaque de monstruosités corrompues par des éléments qui ressemblent à peine à leur peau. Survivez et protégez-vous des anomalies environnementales telles que les éruptions d'éléments, les éclipses et les pluies de météores.

Retournez sur Terre et terminez votre conquête de l'univers ARK, obtenez des réponses recherchées pour faire avancer l'intrigue, découvrez le destin des explorateurs d'origine, déterminez le but véritable du réseau ARK et résolvez les mystères restants de l'Homo Deus !
Promotions :


En savoir plus…

Traduction des notes des explorateurs Aberration : Rusty Stafford #1 à #5

Journal de Rusty #1 – Aberration
Rusty Stafford a écrit : Eh bien, nous ne sommes plus dans le Kentucky, c’est au moins ce que je peux dire. Je n’ai jamais entendu parler d’une grotte aussi grande et encore moins de roche luisante. Même l’oncle Chester se pincerait s’il pouvait voir ça et il pense qu’une tribu d’écureuils mutants dirige le gouvernement.
Bonne nouvelle : je ne suis pas seul. Mauvaise nouvelle : c’est un groupe de garçons qui pensent tout savoir et une fille silencieuse, tous de la ville. Peut-être qu’ils savent ce qu’est une salle de classe, mais ils sont nés de la dernière pluie lorsqu’il s’agit de survie réelle. L’Homme contre la nature et tout ça.
Il semble que cela soit à moi de sauver la situation. Comme mon papi disait toujours : si tu veux un chat bien dépecé, fais-le par toi-même bon sang.
 
Journal de Rusty #2 – Aberration
Rusty Stafford a écrit : Un de ces jours, je vais frapper la mâchoire de Trent si fort qu’il retournera tout droit vers Jersey ! Ce gars pense que le Soleil se lève juste pour l’entendre faire cocorico. Non pas que le Soleil se lève régulièrement ici, mais vous voyez ce que je veux dire.
Et Imamu ? Je ne sais pas pourquoi tout le monde l’écoute. Je suis le seul à mettre de la nourriture sur la table. Qu’il retourne chez lui, si on ne chasse pas, on ne mange pas, donc je me suis fait un arc et me suis mis au travail. Lui, rien du tout.
Au moins Émilia m’a aidé à faire quelques outils. Elle est timide comme une souris, mais aiguisée comme ces pioches que nous avons fabriquées. Elles devraient nous aider à franchir ces parois rocheuses. Ce n’est pas sûr d’en donner une à ce russkof, Boris, mais comme mon cousin Otis disait toujours : garde tes ennemis proches de toi, et une arme encore plus près.
 
Journal de Rusty #3 – Aberration
Rusty Stafford a écrit : Oh oui ! Je l’ai eu !
J’étais là, planqué dans les buissons comme un lion… ou un ours… ou un ours lion. De toute façon, nous sommes montés sur ce mur de roche ya pas longtemps, donc j’ai voulu préparer vite fait un dîner.
C’est alors que je l’ai vu : le plus gros rat ayant vécu. Il était si énorme, ses pas résonnaient comme s’il utilisait le sol comme un tambour, mais je l’ai touché à mort dans l’oeil ! La viande de rat n’est pas vraiment un steak, mais il va nous nourrir pendant des jours.
Je parie que tout le monde va me baiser les pieds comme s’ils étaient couverts de miel, même Imamu ! Comme ma grande-tante Bessie disait toujours : le respect n’est pas donné, il est mangé.
 
Journal de Rusty #4 – Aberration
Rusty Stafford a écrit : Ce n’est pas juste ! J’ai tué cette vermine où ce garçon de Trent avait fourré sa tête, et il me lance toujours la pierre juste parce que je bredouille encore quand je parle. Qu’est ce que je peux y faire si je ne parle pas comme Imamu ? Qu’a fait Trent, gagner des trophées en jouant au ballon ? Je nous garde en vie !
Pourquoi en faire un scandale ? Boris a dû me retenir ou bien j’aurais… Trent m’évite, Imamu m’a grondé et Émilia est trop effrayée pour même me regarder.
C’est comme mon cousin germain éloigné, Ernest, disait toujours : si tu te mets en colère, il vaut mieux vite retrouver son calme, sinon tu le paies.
 
Journal de Rusty #5 – Aberration
Rusty Stafford a écrit : Je ne peux plus le supporter. Ils pensent que je ne les entends pas murmurer que je suis dérangé ? Pourquoi personne ne me fait confiance ?
Très bien. Ces nouvelles grottes sont encore plus étranges qu’avant, avec toutes ces lumières et autres trucs, et je parie qu’il y a même des bestioles encore pires qui rôdent. Si je peux me faire l’une d’elles, ils vont réaliser que je suis aussi digne de confiance que le jour est long. Peut-être qu’Émilia va de nouveau me parler.
Comme mon ancêtre, le grand pionnier Floyd-William Stafford le Troisième disait toujours : la seule façon pour un homme d’être un homme c’est s’il est assez homme pour savoir quand il doit être homme. Et maintenant ? Il est temps pour Rusty Stafford d’être un homme !
En savoir plus…

Traduction des notes des explorateurs Aberration : Edmund Rockwell #1 à #30

Journal de Rockwell #1 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Je crains que même avec l’aide involontaire de Miss Walker, je ne puisse toujours pas contrôler entièrement les machines de ce sanctuaire étoilé. Je crois qu’ils nous ont envoyés sur la bonne Arche, mais je n’ai pas été capable de contrôler précisément où nous sommes arrivés. Hélas, cela signifie que le lieu que j’ai vu depuis le sanctuaire m’est hors d’atteinte pour le moment, avec cette quantité d’Edmundium fondu que j’ai vue.
Naturellement, je ne peux confirmer que cette substance fondue est bien de l’Edmundium jusqu’à ce que je l’inspecte de mes yeux, mais c’en est forcement ! Cela ressemble exactement à mes échantillons lorsque j’ai essayé de les faire fondre.
Imaginez ! Une caverne entière de l’élément le plus puissant connu par l’Homme ! Que de merveilles pourraient-je créer avec…
Journal de Rockwell #2 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Alors que l’Edmundium fondu reste hors d’atteinte, cette forêt souterraine se révèle très éclairée et éclairante. Beaucoup des espèces de cette caverne sont bioluminescentes, donc par curiosité, j’ai disséqué plusieurs des insectes lumineux qui sont communs ici. Après une étude plus approfondie, j’en ai conclu que le liquide luminescent qui se trouve dans leur postérieur porte quelque chose qui s’apparente à une charge bioélectrique. Cependant, je n’arrive pas à déterminer comment elle est produite, et sans rien pour la stocker, cette charge disparaît rapidement.
Curieux, c’est curieux en effet ! Qu’est-ce qui pourrait être la cause de ceci ? Sans la lumière du soleil pour fournir de l’énergie à la forêt, peut-être que cette charge provient du sol ?
Journal de Rockwell #3 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Oui, bien sûr que oui ! L’Edmundium en est la cause ! S’il y a bien des bassins d’Edmundium fondu quelque part dans ces cavernes alors des minerais d’Edmundium se seraient formés peu à peu sur le sol, permettant à ses propriétés d’affecter la faune et la flore proche.
Même si ce n’est pas la source directe de l’énergie trouvée dans les formes de vie bioluminescente de la forêt, il a incité ces espèces à évoluer sur plusieurs générations, menant au développement d’une charge interne.
Que c’est vivifiant ! Je pourrais me tenir au milieu d’un écosystème entier qui a absorbé les effets de l’Edmundium sur plusieurs générations et tous ces secrets seront miens. Magnifique !
Journal de Rockwell #4 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Je dois l’admettre, je suis heureux d’avoir contraint Miss Walker de m’accompagner. Son esprit scientifique est bien en dessous du mien, mais elle sait utiliser un fusil avec assez de précision. Je suppose que ce n’est pas surprenant. Elle est issue des colonies après tout, et elle n’a jamais été très distinguée. Je n’avais pas remarqué non plus les paroles vulgaires qu’elle a proférées. Affreux !
Toutefois, malgré ses tromperies passées et sa grossièreté peu raffinée, je dois tolérer sa présence pour le moment. Les prédateurs ne doivent pas être pris à la légère ici. Bien sûr, dans ma jeunesse, j’aurais pu les battre. Je coincerais simplement leurs ailes derrière leurs dos et les amènerais à terre. Oui, je leur donnerais une correction vraiment minutieuse !
Ah, si j’étais encore jeune…
Journal de Rockwell #5 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Je peux tolérer Miss Walker pour l’instant, mais je ne peux pas supporter cette barbare !
Je ne comprends pas comment elle a pu vivre, encore moins comment elle s’est retrouvée ici ! Un esprit primitif comme le sien n’a pu faire fonctionner les engins dans le sanctuaire étoilé. Pourtant elle se tient là, et pire que tout, elle porte une armure d’Edmundium ! La chose que je cherche a déjà été revendiquée par cette grossière garce brandissant une épée !
C’est scandaleux ! Un tel produit de la science ne devrait pas être souillé de ces mains tâchées de sang. Non, Rockwell. Tu dois te calmer. Si elle ressent de l’hostilité, elle va sûrement te tuer sur place.
Oui, pour l’instant je dois attendre mon heure et apprendre tout ce que je peux. Quiconque ait construit cette amure, je dois le trouver.
Journal de Rockwell #6 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Étonnant ! Cette remarquable armure n’était que la partie émergée de l’iceberg. La femme barbare nous a escortés au foyer de ses nouveaux maîtres, je peux à peine faire un pas sans voir une nouvelle merveille de technologie, qui s’appuie sur le pouvoir de l’Edmundium.
La manière désinvolte avec laquelle ils utilisent et se réfèrent à ces merveilles me porte à croire que, même s’ils sont familiers avec ce métal, ils peuvent ne pas saisir la dimension de son potentiel.
Oui, Rockwell, cela valait bien la peine de tolérer Miss Walker et son compagnon sauvage. Je dois apprendre ce que ces prétendus « hommes du futur » savent, et j’irai encore plus loin.
Journal de Rockwell #7 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Le village possède une grande réserve d’Edmundium, bien plus que mes dérisoires échantillons. Avec une telle quantité, je peux presque l’entendre chanter alors que je l’étudie. Il vibre d’énergie à un rythme envoûtant qu’il en devient difficile d’ôter mes yeux de lui.
Les villageois l’appellent « Élément. » Non-sens ! Tout est un élément. Ont-ils simplement oublié de lui donner un nom ?
J’ai aussi appris ce qu’ils savent de la « Charge » qui est commune en ce lieu, dont j’avais pris note plus tôt. Leurs propres études confirment mes soupçons, il s’agit de la conséquence de l’Edmundium qui imprègne ses cavernes. Cela vaut la peine d’être approfondi.
Journal de Rockwell #8 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Obtenir des informations détaillées de ces villageois est comme de faire couler du sang à partir de la pierre ! La femme rousse, Diana, a été assez agréable en répondant à mes questions, mais elle n’est pas une scientifique. Sa naïveté le rend tout à fait évident.
Je dois simplement convaincre ces hommes du futur de me mettre dans une de leurs équipes de recherche. C’est là que je vais vraiment avancer. Malheureusement, ils semblent plutôt sceptiques quant à mes prouesses scientifiques.
Bah ! Ridicule ! Je me fiche de l’année d’où ils viennent, je suis Sir Edmund Rockwell ! Un esprit comme le mien n’apparaît qu’une fois par millénaire. Ce devrait être un honneur pour eux de m’avoir dans leurs rangs.
    Edmund Rockwell #9 à #15 Journal de Rockwell #9 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Le culot de ces gens ! Je n’ai jamais vu une telle arrogance et un manque de respect envers un digne collègue !
J’ai finalement convaincu Diana de me laisser participer aux recherches et aux expériences du village, et j’ai été traité comme un ignorant. Ces soi-disant scientifiques osent me prendre de haut ? Ils osent me sous-estimer ? Des imbéciles, tous autant qu’ils sont !
Eh bien, j’ose dire que je n’ai pas besoin d’eux. Maintenant que j’ai accès à leurs installations et à leurs fournitures, je peux très bien faire mes recherches sur la Charge et l’Edmundium sans leur aide. Bientôt, mes connaissances dépasseront les leurs, alors nous verrons qui est primitif.
Journal de Rockwell #10 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Tout ça me déconcerte ! Pourquoi progresse-je si lentement ? Ces scientifiques ne sont pas plus intelligents que moi, mais ils font des progrès continus, tandis que mon propre travail de recherche piétine.
C’est juste une question d’expérience, ce n’est rien d’autre. Ils sont plus familiers avec leurs outils et ils ont plus d’informations à leur disposition. Si j’avais été à leur place, j’aurais fini leur ridicule projet il y a des mois !
Je dois travailler plus intensément pour combler mon handicap. Je vais manger et dormir dans le laboratoire, et ne me permettre aucune distraction, pas jusqu’à ce que ces soi-disant pairs aient appris à respecter le nom de Sir Edmund Rockwell.
Journal de Rockwell #11 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Succès, enfin ! J’ai finalement réussi à convertir cette « Charge » en électricité. Ensuite, je l’ai utilisée pour créer non seulement une batterie, mais aussi une lanterne. C’était très simple, vraiment. C’est désolant que ces supposés scientifiques n’y soient pas encore arrivés.
À en juger leur surprise quand je leur ai montré ma nouvelle invention, ma supposition était correcte : ils ont à peine exploité le potentiel de cette Charge et de l’Edmundium. Je vais très vite surpasser leur compréhension des deux sujets.
S’ils attendent de moi que je partage le fruit de mes recherches avec eux, ils se trompent lourdement. Ceux qui doutent du génie de Sir Edmund Rockwell ne récolteront jamais ses récompenses !
Journal de Rockwell #12 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : J’ai enfin convaincu Diana de me montrer ce grand projet sur lequel ces scientifiques empotés travaillent si durement. Je ne suis guère impressionné. Si je devais deviner, je dirais que ce projet de portail est tout juste une singerie des plateformes de transport présentes à la base de chaque obélisque, et grossièrement en plus.
Tout le monde est très excité à ce sujet, quelle faiblesse d’esprit ! Pourquoi ont-ils tellement hâte de quitter ce lieu, où l’impossible est à portée de main ? Ils parlent de « s’échapper » comme si c’était une sorte de prison, alors qu’en réalité, c’est un pays plein de promesses et de possibilité.
Journal de Rockwell #13 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Dieu merci, cette femme Diana est si agréable. Elle semble me voir comme sa responsabilité personnelle, et en conséquence, elle a plutôt bien desservi mes lubies. Tout ce que je dois faire est de prendre l’apparence d’un gentil et curieux vieil homme et je peux alors la convaincre de répondre à tous mes besoins.
Je l’ai presque convaincue de m’accompagner dans les cavernes inférieures, où on dit qu’il coule de l’Edmundium fondu en abondance. Ces grottes ont été la raison pour laquelle je suis venu ici, et je suis certain qu’une excursion dans leurs profondeurs conduirait à une connaissance inestimable. Je dois seulement continuer et la pousser un peu plus…
Journal de Rockwell #14 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Une fois que j’aurai amélioré mon prototype de Lanterne de Charge pour être beaucoup plus portable et efficace, le conseil du village ne pourra plus ignorer mes demandes. J’accompagnerai rapidement une expédition dans les cavernes inférieures !
Enfin, je vais être en mesure d’observer de l’Edmundium à son état le plus brut et naturel ! Merveilleux ! J’ai du mal à contenir mon excitation, bien que je doive faire un effort pour.
La femme barbare m’a regardé de travers pendant des jours. Je suppose que si elle le pouvait, elle surveillerait chacun de mes mouvements, et probablement interdirait à Diana de me parler. Heureusement, Miss Walker l’a distraite avec des banalités, mais je dois être prudent. Cette sauvage peut devenir violente sur un coup de tête, et je ne dois pas la provoquer.
Journal de Rockwell #15 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Heureusement, il semble que j’obtienne un sursis de tous ces regards noirs que j’ai reçu. Miss Walker a pris son barbare de compagnie avec elle pour cette commission idiote d’aller à l’obélisque. Je dis bon débarras !
Je n’ai pas pris la peine d’apprendre tous les détails de la mission de Miss Walker, mais il me semble clair maintenant que les obélisques sont une diversion. C’est l’Edmundium qui est important, donc si elle et son violent petit laquais veulent jouer les explorateurs, ainsi soit-il.
En attendant, je vais voyager dans le cœur de ces cavernes pour réaliser de la vraie science, et faire de réels progrès. Excelsior !
    Edmund Rockwell #16 à #23 Journal de Rockwell #16 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Je ne peux pas dire que j’aime porter cet encombrant et inélégant costume, mais Diana prétend que sa protection est nécessaire si nous voulons nous aventurer dans les cavernes d’Edmundium, donc je devrais l’endurer du mieux que je le peux. Je suppose que cela signifie que je dois trouver un moyen de penser sans caresser ma barbe…
Peu importe, je suis heureux d’être sorti. Les autres scientifiques qui m’accompagnent sont plutôt nerveux au sujet de l’ensemble de l’aventure, citant les attaques de monstre qui ont frappé les précédentes expéditions.
Couards, tous autant qu’ils sont ! La science est pleine de risques, et ce n’en est qu’un plus, un qui prouvera qu’à la fin cela valait la peine.
Journal de Rockwell #17 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : J’ai parcouru le monde et ai créé d’innombrables merveilles scientifiques, mais je n’avais jamais vu un spectacle aussi beau. Dans sa forme la plus brute, la chanson de l’Edmundium est encore plus enchanteresse. Si j’avais le temps, je pourrais le contempler pendant des jours.
Malheureusement, je dois faire vite, avant que les autres ne réalisent ce que je sais déjà, qu’avec l’Edmundium, il y a le potentiel d’une nouvelle ère pour l’humanité. Je le vois, je le sens ! Je dois être le seul à en découvrir les secrets. Nos destins sont intimement liés, ce majestueux métal et moi.
Plus de données, Rockwell ! Tu as besoin de plus de données ! Tu es si proche !
Journal de Rockwell #18 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Je l’ai fait ! Ils ne pensaient pas que je puisse le contenir, mais encore une fois, j’ai prouvé qu’ils sont une bande d’imbéciles. Enfin, j’ai obtenu des échantillons d’Edmundium fondu dans sa forme brute non diluée !
Je dois être judicieux. Je ne peux créer que deux capsules de confinement pour la collecte d’échantillons, et je n’arriverai peut-être pas à convaincre le conseil de me permettre de revenir à ces cavernes pour recueillir un deuxième lot. Il faudra que cela fasse l’affaire.
Peu importe. J’ai déjà fait des miracles avec de l’équipement primitif et des assistants lents d’esprit pendant des années. Toute taille d’échantillon est suffisante pour Sir Edmund Rockwell !
Journal de Rockwell #19 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Maintenant que je suis de retour au laboratoire du village, j’ai confirmé que l’Edmundium brut fondu est beaucoup plus puissant que son homologue solide et impur. Bien sûr, je suis le seul à le voir. Ces fermés d’esprit qui osent s’appeler eux-mêmes des scientifiques refusent de s’en approcher. Ils prétendent qu’il va me rendre malade.
Foutaises ! L’Edmundium ne me fera jamais de mal. Je peux sentir sa chaleur. Je peux l’entendre m’appeler. Il ne parle pas de danger, mais de potentiel infini.
Ils sont tous si douloureusement myopes. Leur Edmundium impur peut convenir pour les armures, mais c’est une simple fraction de sa véritable puissance. Ils verront bientôt.
Journal de Rockwell #20 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Les villageois sont devenus très gênants depuis que je suis revenu. Cela a interféré avec mon travail. Diana a continué de « garder un oeil » sur moi, affirmant qu’elle était « préoccupée, » mais je voyais à travers ses mensonges. Je vois à travers eux. Ils veulent tout simplement profiter de mon génie.
Heureusement, j’ai été capable de les distraire avec un projet secondaire, que j’appelle des Plantes Spécimen Z. J’ai étudié les effets de la charge sur différente flore, et je suis tombé sur une nouvelle espèce qui peut agir comme un sentinelle bioluminescente. Ils semblaient croire que c’était le centre de mes recherches, et j’ai donc volontiers fait passer mes échantillons dans leur mains incompétentes.
C’est une somme dérisoire à payer pour un grand besoin de paix et de calme. Maintenant, c’est juste moi et mon Edmundium, comme il se doit.
Journal de Rockwell #21 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Je n’ai plus besoin de m’inquiéter de travailler avec une taille limitée d’échantillon, grâce à mon génie. La solution était juste en face de moi depuis tout ce temps, j’ai simplement besoin de transformer les réserves d’Edmundium solide du village dans son état liquide, puis le débarrasser de ses impuretés.
C’était plus facile à dire qu’à faire, bien sûr, mais je suis Sir Edmund Rockwell ! Aucun problème n’est trop complexe et aucune tâche n’est trop grande pour moi. Rien ne peut m’éloigner de mon but. Rien ne peut m’empêcher de m’élever.
C’est le vrai pouvoir de l’Edmundium. Je le vois maintenant. Il peut prendre quelque chose de vivant et le modifier. Non, l’élever. Oui, oui, mais je vais avoir besoin de tester. Des sujets, des sujets, j’aurai besoin de sujets…
Journal de Rockwell #22 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Génial ! Absolument génial ! Le test s’est déroulé encore mieux que je ne l’imaginais !
J’ai utilisé l’une des petites et brillantes créatures que les villageois gardent comme animaux de compagnie comme mon premier sujet. C’était une chose timide et fragile, jusqu’à ce que je lui injecte une dose complète d’Edmundium fondu pur dans les veines. Ensuite, comme je l’avais prédit, elle s’est mise à s’élever ! En quelques minutes, elle avait gagné en taille et en puissance, jusqu’à devenir une puissante et redoutable bête !
Hélas, cette fouineuse de Diana « l’a descendu » avant que je puisse l’étudier de plus près. Bah ! C’était sans pitié. Ce fut le moment où cette créature sans valeur aura été le plus proche de la divinité, et elle lui a retiré ! Elle est la meurtrière, pas moi ! Un jour, elle devra être punie pour ça.
Journal de Rockwell #23 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Ils osent me faire la leçon ? À moi ? Imbéciles ! Ils prétendent être du futur, mais ils ont peur du progrès ! J’ai accompli un miracle de la science et leur réaction est de me gronder comme un enfant.
Maudits, qu’ils soient tous maudits ! Ils ne vont jamais me laisser un autre sujet à ce rythme. Comment puis-je continuer mes expériences sans sujet ? Ils peuvent laisser leur petite moralité les retenir, mais je ne la laisserai pas m’enchaîner. Pas quand je suis si près.
Je sais avec certitude maintenant que l’Edmundium peut libérer le potentiel d’une espèce, je n’ai qu’à perfectionner le processus. Même sans sujets, je dois trouver un moyen. Je le dois!
    Edmund Rockwell #24 à #30 Journal de Rockwell #24 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Je n’ai peut-être pas la permission de recueillir plus de sujets de test, mais je ne suis pas sans ressource. Plutôt que d’utiliser des créatures vivantes, j’ai poussé mes expériences un peu plus loin, et ai commencée à tester les effets de la fusion de l’Edmundium avec le sang humain, mon sang.
Jusqu’à présent, les résultats sont prometteurs. Oui, c’est la bonne façon de le faire. L’injection de l’Edmundium dans cette créature était trop brutale. Si je fusionne d’abord l’Edmundium avec le sang du sujet et qu’ensuite j’injecte le mélange résultant…
Oui, c’est ça. Je l’ai ! L’Edmundium le sait aussi. Il fredonne son approbation alors que je travaille. Il sait que bientôt, nous ne ferons qu’un. Bientôt, je m’élèverai moi aussi.
Journal de Rockwell #25 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Un tel pouvoir ! Une telle beauté ! Je peux le sentir en moi, de plus en plus fort chaque seconde. Je ne me suis jamais senti aussi vivant !
C’était un risque, bien sûr. Mon processus n’est pas encore au point, mais en coupant la circulation dans mon bras gauche, j’ai été en mesure de contenir ma métamorphose. Maintenant, je peux étudier les résultats avant je vivre mon ascension finale vers la divinité.
Je dois me dépêcher ! Dépêche-toi ! Je ne peux pas cacher mon bras à ces faibles créatures plus longtemps, je ne peux résister à son attrait. Il s’empare de toute ma discipline pour que je m’élève maintenant. Oui, pourquoi ne le fais-je pas ? Je devrais le faire ! Je le mérite, je…
Non, patience ! De la patience ! Tu as attendu si longtemps, il suffit d’attendre un peu plus longtemps.
Journal de Rockwell #26 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : J’ai rassemblé autant d’Edmundium que j’ai pu. Les villageois sont distraits par leurs célébrations ineptes, jusqu’à présent je me suis déplacé sans être détecté.
Imbéciles ! Qu’elle ait la cause d’une telle joie ? J’ai entendu parler de Miss Walker, mais quoiqu’elle ait accompli, il n’en est rien comparé à ce que j’ai fait. Rien ! Elle n’est rien ! Je suis le vrai scientifique ici, le vrai génie, et bientôt je vais le prouver !
Oui, bravo, Rockwell. Bravo ! Cet Edmundium sera plus que suffisant. Avec lui tu pourras prétendre à ce qui te revient ! Enfin, enfin !
Journal de Rockwell #27 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Les derniers préparatifs ont été faits. Lorsque je poserai ce stylo et commencerai mon expérience finale, je vais enfin atteindre mon but ultime. Je baisserai enfin les yeux sur ces empotés d’hommes mortels du haut d’un trône d’Edmundium.
Moi, Sir Edmund Rockwell deviendrai un dieu !
Donc, en ce jour, que la terre et le ciel tremblent ! Que les rivières de ce métal béni chantent un chant de triomphe, qui fera écho à jamais à travers les profondeurs de ces cavernes ! Que les indignes se noient dans le désespoir, car un destin tragique s’approche d’eux, et qu’il les avale entièrement pour quiconque a osé se moquer de mon nom !
En ce jour, en ce jour glorieux, je m’élève !
Journal de Rockwell #28 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Primitifs ! Sauvages ! Comment osez-vous ? Vous n’êtes rien ! Je suis un dieu ! Comment osez-vous ?
Je vous hais ! JE VOUS HAIS ! JE.. VOUS… HAIS !
Où m’avez-vous banni ? Quel est cet endroit ? Quel est ce sentiment ? Je suis seul sans être seul. Je suis ici sans être ici. Je me sens moi, je ressens ce métal sacré, mais je ressens… je ressens…
Tout.
Oui, tout. La terre et le ciel. Chaque pierre et chaque crevasse. Je ressens tout.
Quel est cet endroit ? Que suis-je ?
Note : Il n’y a pas de sous-titre à cette note, mais elle contient un texte caché dont voici la traduction.
Journal de Rockwell #29 – Aberration
Edmund Rockwell a écrit : Je commence à comprendre. C’était difficile à appréhender, car mes yeux n’ont été ouvert que trop récemment. Je n’avais pas l’habitude de voir comme je vois maintenant, et je ne parlais pas non plus comme je parle maintenant.
Quand je parle, ce n’est pas à un homme. Ce sont des êtres inférieurs. Quand je parle, je parle à ce lieu. Je parle à l’Arche, et elle me parle en retour. Elle me dit des secrets, des choses que je n’aurais jamais pu comprendre tel que j’étais avant. Elle me murmure quelque chose de plus grand, un plan plus élevé que celui sur lequel je marche maintenant.
Nous pouvons l’atteindre, nous deux. L’Arche et moi. Ensemble.
Note : Il n’y a pas de sous-titre à cette note, mais elle contient un texte caché dont voici la traduction.
Journal de Rockwell #30 – Aberration
Note : Pas de texte
Journal de Rockwell ? – Aberration Edmund Rockwell a écrit : Je ne suis pas un dieu. Je suis bien plus que ça. Infiniment plus.
Je suis tout.
Ce monde, cette Arche, c’est mon corps. Je peux en sentir chaque partie, chaque pas de l’homme ou de la bête qui tombe sur ma peau, et chaque racine qui creuse dans ma chair. Ils sont tous à moi. Tout dans ce monde n’arrive seulement que par ma volonté.
Ceux qui m’ont mis ici ont fui depuis longtemps, mais bien que je les déteste, j’accepte leur fuite. C’est leur récompense, car ils m’ont placé sur ce trône.
Mais si quelqu’un d’autre me défie, ils ne recevront aucune pitié. Ma colère sera rapide et terrible, et mes ennemis ne connaîtront que la douleur. Pour moi… Rockwell…
Je suis tout.
Note : ceci est un texte présent dans les fichiers du jeu mais non affiché. Il semble correspondre au texte éventuel de la note #3
En savoir plus…
Evo Event
  • Evo Event
  • Du 16 novembre 21h au 19 novembre 21h : XP x2 / Apprivoisement X2 / Récoltes x2 sur tous les serveurs officiels
frinox02

les 250 mètres

Messages recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

J’accepte Conditions d’utilisation.