notes des explorateurs

Traduction des notes des explorateurs : Helena Walker #16 à #23

Note d’Helena #16 – The Island

ark france

Helena Walker a écrit :

Je suppose que c’était un peu naïf de ma part de penser que quelqu’un avec le titre de « Reine des Bêtes » déroulerait le tapis rouge. Je suppose que je me suis habituée à tous les traitements amicaux que m’a valu d’être une associée de Rockwell.

Au moins, elle m’a laissé rester, et elle n’a pas encore demandé à ses dinosaures de me tuer, alors c’est positif ! Non pas qu’elle ait vraiment besoin de dinosaures. Si ses regards deviennent plus intenses, je vais probablement brûler sur place.

Pfiou, j’espère qu’elle se tempèrera. Traverser les excréments de raptors avec quelqu’un vous observant est plus difficile que vous ne le pensez.

 

Note d’Helena #17 – The Island

ark france

Helena Walker a écrit :

Le régime alimentaire de ces créatures apprivoisées n’a rien de spécial comparé a ceux de leurs congénères à l’état sauvage.
C’est en partie grâce à la Reine des Bêtes, qui les emmène régulièrement à des parties de chasse qui ont pour vocation l’entrainement.

Curieusement, ils n’ont jamais besoin d’aller bien loin. Il y a une abondance de proies tout près, en dépit de la taille de la meute.
Cela reste vrai indépendamment du taux de naissance et de croissance remarquable de ses animaux apprivoisés, ce qui rend la chose encore plus inhabituelle.

Oh, et je connais finalement son nom, Li Mei-Yin. Elle a un regard moins insistant maintenant. Tout bien réfléchi, peut-être que commencer par étudier les excréments de ses animaux lui a donné une mauvaise première impression…

 

Note d’Helena #18 – The Island

ark france

Helena Walker a écrit :

La chose la plus intéressante que j’ai pu observer à propos des animaux de Mei-Yin a été ce qu’ils ne font pas, se battre en eux.

Parmi les créatures comme le chien et le chat qui ont été domestiqués depuis des générations, c’est normal, mais il y a une raison pour laquelle les zoos gardent leurs animaux dans des enclos séparés. Certains instincts sont durs à réfrener, et il devrait exister plus de conflits au sein d’un groupe aussi diversifié.

Mei-Yin a même intégré des herbivores à son armée comme leurs peaux épaisses se sont montrées très résistantes face au feu et aux explosifs. Pourtant, bien qu’ils soient entourés de carnivores, ils restent indemnes. Cela n’a pas de sens.

Cela n’enlève rien au mérite de Mei-Yin. Elle travaille dur pour soigner et entraîner ses animaux. Elle n’est pas non plus de mauvaise compagnie, du moins quand elle ne devient pas muette et que je ne fais pas ma biologiste acharnée. Parfois c’est comme parler une nouvelle langue, c’est revigorant en quelque sorte.

 

Note d’Helena #19 – The Island

ark france

Helena Walker a écrit :

Après avoir passé en revue mes notes du camp de Mei-Yin, j’ai conclu que les animaux de cette île ne sont pas seulement habitués aux humains, mais qu’ils étaient également habitués à la captivité. Même avec leurs taux de croissance accélérés, leur comportement indique qu’ils ont été domestiqués pendant des décennies. Autrement ils n’auraient pas un comportement si docile.

Avec cela à l’esprit, je pense que ma théorie sur l’île surveillée et organisée est de retour. Non seulement les créatures semble être contrôlées, mais je pense même qu’elles ont été génétiquement modifiées. Cependant, avant d’apporter cela à Rockwell, il y a une autre rumeur que je voudrais confirmer.

 

Note d’Helena #20 – The Island

ark france

Helena Walker a écrit :

C’est la preuve irréfutable. Ça doit l’être. Je ne peux me convaincre que cet endroit est naturel après avoir trouvé une île entièrement peuplée de carnivores.

Même s’ils se nourrissent les uns des autres, ce dont je doute, car la chair des carnivores contient plus de parasites nocifs que celle des herbivores. Les terres sont si peu étendues et la population est si dense qu’ils ne pourraient survivre. Et pourtant, ils sont là, cachés bien au-delà de la côte au nord-est de l’Île. Quelqu’un les a sûrement mis là intentionnellement.

Aucun doute que Rockwell ne puisse nier ma théorie à présent.

 

Note d’Helena #21 – The Island

ark france

Helena Walker a écrit :

Comme je m’y attendais, Rockwell n’a pas pu réfuter ma théorie, mais je ne peux pas dire que j’ai son approbation pour autant. Il n’avait pas vraiment l’air captivé par le sujet, honnêtement. Quelque chose d’autre semblait avoir retenu son attention ces derniers temps, les obélisques de l’Île.

Contre toute attente, Rockwell est tombé sur un moyen d’interagir avec les imposants monuments pendant son exploration. Je suppose qu’il avait besoin de satisfaire ses besoins de vieil explorateur intrépide. C’est plutôt impressionnant, compte tenu de son âge.

Maintenant que j’y pense, les obélisques pourraient être liés à mes propres trouvailles. Leur nature a toujours été un mystère et Rockwell a fait quelques observations intrigantes. Je devrais suivre ça de près.

 

Note d’Helena #22 – The Island

ark france

Helena Walker a écrit :

Bien que j’ai été reçue par la Confrérie du Fer, ils ne semblent pas très heureux de me voir, surtout quand j’ai mentionné Rockwell. Ajouter à cela que leur campement semble désert, ce qui commence à m’inquiéter. Leur chef ne devrait pas tarder à revenir de sa chasse.

Tout ce que j’ai confirmé jusqu’à présent est que oui, ils ont rassemblé tous les artéfacts que Rockwell a cherchés et oui, les artéfacts ont été en mesure d’activer un des obélisques. On pourrait penser qu’ils célébreraient une telle découverte monumentale, mais on ne voit que des mines déconfites. Allez savoir.

 

Note d’Helena #23 – The Island

ark france

Helena Walker a écrit :

Je continue de regarder l’artéfact. Je comprends pourquoi le chef de la Confrérie du Fer ne le voulait pas. Puisqu’il n’a aucun usage apparent, tout ce que cela lui apporte est un souvenir de ses hommes morts en le récupérant contre cette araignée géante.

Est-il vraiment inutile ? Ils décrivent les artéfacts activant les obélisques de manière semblable à ce dernier, je suis donc partie à l’obélisque le plus proche pour trouver une réponse. Rien. Peut-être active-t-il quelque chose d’autre ?

Bien sûr ! La plateforme dans la grotte ! C’est loin, mais c’est la seule chose à laquelle je peux penser qui ressemble aux obélisques. Cela vaut le coup d’essayer.

Un grand merci à Dibolic pour son travail !

Articles en relation

3 commentaires

lucraft 7 mars 2018 at 19 h 06 min

C’est vraiment cool de traduire tout ça , merci Dibolic et ARK FRANCE !!

Répondre
Le traquenard dû nette ou le troodon 7 mars 2018 at 22 h 20 min

Cool ha l’histoire de ark est vraiment passionnante comment sont Univers. N’est-ce pas ?

Répondre
Biger 13 mars 2018 at 11 h 21 min

Vivement la suite 😀 Bravo. ARK me passionne et j’attends avec impatience un livre ou un film. Merci de nous partager son histoire 😀

Répondre

Laisser un commentaire

* Merci d'être poli et de poster des commentaires en relation avec l'article. Tout manquement sera sanctionné.

error: Alerte: Le contenu est protégé !!