17.3 C
Paris
19 octobre 2021
ARK FRANCE – Actualités ARK et ARK 2 sur PC et consoles
Image default
Guides et tutoriels

LES CARTES OFFICIELLES N°3 : SCORCHED EARTH

Bonjour la communauté

Cet article n’a pas pour but de vous apprendre tout ce qu’il faut savoir sur les cartes officielles de ce merveilleux jeu qu’est ARK : Survival Evolved. Mais il va vous faire découvrir la diversité de ces cartes à travers un petit panorama. Pour chaque carte, les thèmes abordés seront les suivants : présentation générale & géographique, les particularités de la carte, ses biomes, ses espèces & Boss, ses atouts & ses inconvénients.

Bonne lecture !

SCORCHED EARTH

Scorched Earth : présentation générale & géographique

1364077890_ScorchedEarth.jpg.3b125177ce6e79d1bb0d4ca42b0528ed.jpg

     Scorched Earth est probablement l’une des cartes officielles les moins jouées d’ARK : Survival Evolved actuellement, et le premier DLC sorti sur ARK en 2016. Pourtant, cette carte n’est pas sans originalité ! C’est une carte bien singulière puisqu’elle a complètement révolutionné les codes de bases du jeu. Ici, vous n’êtes pas un naufragé échoué sur une île entourée d’eau, mais vous êtes plongé dans un immense et aride désert de sable … De ce fait, les sources d’eau y sont très rares, et c’est bien l’eau qui sera la ressource la plus précieuse pour votre survie. Ainsi, il vous faudra être ingénieux avec de nouveaux types de ressources, telles que les cactus, les puits ou encore des créatures telles que les Morellatops. 

       Scorched Earth convient donc tout particulièrement aux amoureux de la difficulté, qui feront face, en plus du manque d’eau, aux vagues de chaleur qui ont des effets similaires à celle de l’ivresse dans le jeu. De plus, l’environnement est tellement difficile qu’il endommage les générateurs et certaines structures sur la durée ! Vous l’aurez compris, cette Arche est particulièrement ardue et requiert de bonnes facultés d’adaptation ainsi qu’une certaine connaissance du jeu : nous vous la déconseillons si vous êtes débutant. Les amoureux du désert pourront quand à eux y découvrir des falaises grandioses, des paysages de westerns et de vastes déserts jonchés de ruines orientales. La taille de Scorched Earth est particulièrement petite pour le monde d’ARK, avec une superficie de seulement 36 km2 ! La force de cette carte réside donc dans ses biomes et ses espèces uniques, plus que dans sa taille ou dans sa variété.Scorched Earth : une carte singulièrement chaude et désertique

ARK_SE_01.thumb.jpg.e8fce187ccc51f43f82db691ac7ec71e.jpg

Une carte avec des biomes uniques, marquée par la sécheresse et des espèces « fantastiques » telles que ce Golem de Pierre.             Une des grandes forces de Scorched Earth est qu’il s’agit d’une Arche « narrative » dans laquelle vous pourrez trouver des notes d’explorateurs et des dino dossiers. . De plus, elle introduit de nouvelles espèces mythologiques qui révolutionnent la façon de jouer sur ARK, sans compter les nombreux équipements originaux et les particularités climatiques !Voici les particularités principales de cette Arche : 

  • Un vaste désert coupé des océans habituels d’ARK. Le centre de la carte est constitué d’un ensemble de canyons et de montagnes au milieu desquels vous trouverez de rares sources d’eau que sont les oasis. Il est entouré d’immenses dunes arides jonchées de ruines, tandis que sa limite ouest est percée par une faille volcanique où grouillent les Wyvernes !
  • Des grottes uniques réparties sur la carte et refermant les artefacts nécessaires pour combattre LE Boss.
  • Un climat capricieux avec des événements météorologiques uniques : les tempêtes de sable (elles réduisent la visibilité et consomment votre endurance), la « superheat » qui consomme votre eau encore plus vite que la vague de chaleur classique, et les tempêtes électriques qui éteignent temporairement les appareils électriques et empêchent les armes à feu de fonctionner.
  • Des ruines majestueuses au coeur du désert.
  • Une géographie lisible, linéaire et progressive : le centre bénéficie de températures plus clémentes et d’oasis désaltérantes, tandis que les limites de la carte sont particulièrement arides et inhospitalières.
  • De nouvelles espèces, dont des espèces mythologiques.
  • Une espèce unique, indisponible sur toutes les autres cartes officielles : le Phénix ! 
  • Scorched Earth est probablement l’une des cartes les plus adaptées à du RP en multijoueurs, étant donné qu’elle bénéficie d’un univers particulièrement cohérent et d’une petite taille qui facilite les interactions.
  • De nouvelles ressources : l’argile, le sel, le souffre, le sable, la soie, gisements de pétrole qu’on peut extraire etc.
  • De nouveaux oeufs dont une espèce qui « s’apprivoise » uniquement par le vol de ses oeufs fertilisés : les Wyvernes (de feu, de tonnerre et de poison).
  • De nouvelles structures adaptées au désert (structures en argile, tentes, pompes à pétrole, puits, éoliennes etc.).
  • De nouveaux équipements (armes telles que la tronçonneuse, vêtements du désert, flèches enflammées, lance-flammes etc.)

Scorched Earth : un vaste désert creusé de canyons

ARK_SE_02.thumb.jpg.21cafdb35239b7a7c117bfe9ee2c7ecd.jpg

Les Wyvernes ont la part belle dans ce monde quasi stérile.

     Le monde géologique et bioclimatique de Scorched Earth est quelque peu particulier et dénote considérablement du reste des Arches. Le climat est globalement le même partout, c’est-à-dire aride, donc très chaud et sec, bien que les dunes sont encore plus redoutables que les canyons. Voici les lieux principaux de Scorched Earth, à défaut de pouvoir réellement parler de biomes : 

  • Les badlands : des zones avec de grands pics rocheux recouverts par peu de végétation, quasiment pas d’eau, et abondantes en métal ainsi qu’en fossiles de dinosaures. C’est aussi là qu’on trouve les veines de pétrole, au nord-est près de l’obélisque verte.
  • Les canyons : c’est là que vous trouverez l’essentiel de l’eau sur la carte. Comme leur nom l’indique, ce sont des vallées profondes. Entourées de plateaux, elles sont partiellement remplies d’eau. Cette ressource rare ainsi que les températures plus clémentes rendent les canyons les plus hospitaliers pour installer une colonie. Attentions toutefois aux terribles Golems de pierre !
  • Les dunes : les espaces les plus dangereux de la carte en raison de leur extrême aridité et de leurs prédateurs. On y trouve des Mantis et dans certaines d’entre elles, les terribles Vers des sables ! Certaines d’entre elles présentent l’avantage de permettre le fonctionnement des éoliennes à 100% de leur capacité. D’autre part, on y trouve de nombreuses ruines qui viennent rompre leur monotonie. 
  • Les « montagnes » noires : ce sont les pics les plus élevés. Particulièrement pentus et de couleur noire, ils concentrent des prédateurs vifs et petits tels que les Oiseaux-Terreur ou les Raptors, mais aussi des Yutyrannus ou encore des Golems de pierre ! On y trouve les ressources habituelles en montagne, telles que le cristal ou le métal, mais aussi du souffre !
  • Les oasis : comme leur nom l’indique, de beaux plans d’eau pour se désaltérer, avec une bonne variété d’espèces parmi lesquelles figure le Carnotaur.

Scorched Earth : des espèces mythologiques, une Arche non « narrative »

maxresdefault.thumb.jpg.150f1faa2de7187fc5b96c1699c84f85.jpg

Le terrible ver des sables !

     Scorched Earth se distingue des premières Arches du jeu dans le sens où elle concentre de nombreuses espèces mythologiques alors que la plupart des Arches se limitent à des espèces ayant réellement existé et disparu. C’est pourtant une des cartes les plus pauvres en espèces, et les espèces marines en sont absentes.

Voici la liste des espèces présentes sur Scorched Earth, par ordre alphabétique avec en gras les nouvelles espèces : Abeille géante, Achatina, Ankylosaur, Araneo, Archaeopteryx, Argentavis, Arthropleura, Bousier, Carnotaur, Coelacanth, Daeodon, Doedicurus, Equus,  Gallimimus, Golem de Pierre, Hyaenodon, Iguanodon, Insecte jarre, Jerboa, Kaprosuchus, Kentrosaurus, Lézard épineux, Loup sinistre, Loutre, Lymantria, Lystrosaur, Mantis, Megalania, Megalosaur, Megatherium, Microraptor, Morellatops, Moschops, Oiseau terreur, Onyc, Ovis, Paraceratherium, Parasaur, Pegomastax, Phénix, Procoptodon, Pulmonoscorpius, Purlovia, Raptor, Rex, Smilodon, Tapejara, Thylacoleo, Titanoboa, Titanomyrma, Titanosaur, Troodon, VautourVer des sables, Ver des sables Alpha, Wyverne de Feu, Wyverne de feu Alpha, Wyverne de Poison, Wyverne de Poison, Yutyrannus.

     Scorched Earth a aussi la particularité de n’avoir qu’un seul boss, mais quel boss : la terrible Manticore !

Scorched Earth : Atouts & inconvénients

       En guise de conclusion, voici les quelques atouts et inconvénients que l’on peut répertorier sur la carte Scorched Earth, en la comparant aux autres cartes du jeu :

Scorched Earth : les atouts

  • Une carte difficile pour les survivants aguerris qui cherchent une autre façon de survivre.
  • Une carte petite, qui favorise les interactions en multijoueurs.
  • Une plongée dans le monde mythologique qui ravira certains. Les Wyvernes sont parmi les créatures les plus aimées du jeu.
  • Un climat particulièrement capricieux qui réinvente le jeu.
  • Peut-être la carte la plus originale du jeu avec Aberration.
  • De nombreux dinosaures et équipements exclusifs.
  • La faille aux Wyvernes.
  • Le Phénix en exclusivité.
  • La Manticore.

Scorched Earth : les inconvénients

  • C’est une Arche particulièrement avare en variété de créatures, malgré toutes les nouveautés.
  • Une carte petite dont on fait vite le tour.
  • Peu de biomes différents.
  • Un seul Boss.
  • Pas d’Ascension.

Articles connexes

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies